#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
10 June 2021
-
By Kidi Bebey
#96
Playlist de Kidi Bebey
#96

Entre modernes et anciens, les choix musicaux de Kidi Bebey pour sa playlist #AuxSons dénotent un éclectisme délicat et un univers d’une énergique élégance.

1. Dobet Gnahoré - Rédemption

« Je suis cette chanteuse depuis ses débuts. Je l’ai même vue sur scène à la Villa Ki Yi (d’Abidjan), le village artistique où elle a grandi et a été formée, alors qu’elle n’avait que 13 ou 14 ans et donnait un spectacle avec la troupe des enfants car les parents étaient en tournée dans le monde. C’était vers la fin des années 1990, Je la trouve exceptionnellement douée : chanteuse, danseuse, musicienne, avec un charisme fou sur scène. Ce morceau est tiré de son tout nouvel album“Couleurs”.»

2. Yoann Loustalot Quartet - Sanza Tristesse

« Dans l’album “Sleeper Train”, j’adore la reprise de la chanson de mon père, Francis Bebey,  “Sanza Tristesse”. Comme quoi de la musique africaine peut se transformer en un morceau de jazz qui lui donne une toute autre couleur. J’aime tout particulièrement ici le style du trompettiste français Yoann Loustalot. » (Et ici, voici le morceau original )

3. Spoek Mathambo - Bumaye

« Ce morceau redonne une idée du grand match que fut la rencontre entre Mohamed Ali et Georges Foreman en 1974 à Kinshasa. Bumaye (tue-le ! en lingala), le mot que répétait la foule à l’époque, est repris ici sur un ton dansant et presque léger mais lancinant également et j’aime qu’il se déroule dans la longueur. J’aime aussi ce que l’on perçoit de l’Afrique australe dans les arrangements. Spoek Mathambo m’intéresse aussi pour cela. »

4. David Bowie - Sound And Vision

« Je trouve qu’il y a dans ce morceau à la fois de la nonchalance et de l’élégance. J’adore l’introduction assez longue avec la guitare, ce synthé scintillant et ces soupirs et voix… avant que David Bowie ne finisse par arriver sur le tard… et c’est presque déjà fini. Ce morceau me donne de l’élan. »

5. Me’Shell Nedegocello - Sometimes It Snows In April

« Cette musicienne, bassiste, guitariste, chanteuse, compositrice me fascine depuis ses débuts. Outre ses compositions, toujours en évolution, ses capacités vocales sont telles qu’elle peut passer d’une profonde gravité à des aigus précis en passant par du velours. Elle ne se prive pas non plus de faire des reprises de certains autres musiciens qu’elle réarrange à sa façon. Cette reprise de Prince me semble presque supérieure à la version de Prince lui-même ! »

6. Fela Kuti - Teacher Don’t Teach Me Nonsense

« Difficile pour moi de choisir parmi les morceaux de Fela, qui m’accompagnent tout au long de ma vie. J’aime tout, à commencer par le fait que ces morceaux prennent le temps de s’installer dans le temps. J’adore l’insistance tranquille du tempo, à la fois dansant et lancinant. J’aime les voix un peu “canards” des choristes. J’aime les sonorités d’orgue choisies pour les synthétiseurs. J’aime les riffs de la section de cuivre. Parfois j’écoute sans écouter, comme une musique de fond. Parfois j’écoute et je chante avec les chœurs ou bien je chante justement les lignes mélodiques de certains instruments. Et puis bien sûr, la voix de Fela se fait entendre longtemps après le début. Alors je repense aux deux concerts où je l’ai vu à Paris, en particulier à la Fête de l’Humanité. Un événement qui m’avait mise en transe. »

7. Stevie Wonder - Cash In Your Face

« Ce morceau tiré de l’album “Hotter than July” raconte les déboires d’un couple d’Américains noirs qui cherchent à louer un appartement… et qui comme par hasard arrivent toujours alors que l’appartement vient d’être pris. Les arrangements sont tels qu’on s’identifie à ce couple et qu’on ressent avec eux la lassitude pleine de dégoût qu’ils peuvent ressentir face à cette expression réitérée du racisme. Stevie Wonder peut avoir l’air léger (I Just Called To Say I Love You), mais il a en réalité toujours été engagé. »

8. Nina Simone - Love Me Or Leave Me

« Je me souviens de la première fois où j’ai entendu la voix de cette chanteuse et de ma surprise, quand j’ai appris qu’il s’agissait d’une femme. De Nina Simone, j’admire le génie et en particulier sa capacité d’inviter la musique classique dans le jazz. Il faut entendre les passages de contrepoint dans ce morceau. Bach en prend pour son groove ! Elle a un talent fou marié à des capacités vocales et digitales incroyables et à chaque fois, je suis bluffée par ce qu’elle savait faire. Elle est désormais devenue une icône et ce n’est que justice. »

9. Solange Knowles - Cranes In The Sky

« J’ai pris la sœur de Beyoncé plutôt que Beyoncé elle-même, mais je trouve que le talent est bien partagé dans cette famille. J’aime écouter cette chanson quand je prends les transports dans Paris… Elle m’emmène ailleurs et c’est aussi ce qu’elle raconte : on est parfois dans une humeur un peu négative et obsédante dont on n’arrive pas à se sortir. Le clip de la chanson est aussi joli que la voix fine et précise de l’interprète. »

10. Beth Gibbons - Mysteries

« Je me laisse simplement faire par l’atmosphère onirique de ce morceau et la voix de l’interprête, la chanteuse du groupe Portishead. J’adore y revenir régulièrement. »

Kidi Bebey

Kidi Bebey
Kidi Bebey

Auteure et journaliste, Kidi Bebey écrit pour les petits, les moyens et les grands. Elle a notamment signé Mon royaume pour une guitare (passé en poche chez Pocket), un roman familial dans lequel elle retrace le parcours de son père, le musicien Francis Bebey.

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.