#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
Africolor21 Insta Publi Credits God Save The Screen Manuela Bonnet

Festival Africolor 2021 : 12 nov – 22 déc

Mani­feste

Le fes­ti­val Afri­co­lor est fon­dé sur l’idée qu’il existe « des musiques afri­caines »,  autre­ment dit une large famille musi­cale repo­sant sur des carac­té­ris­tiques connues comme la poly­ryth­mie, l’absence de mesure, l’absence de temps fort/temps faible, des voca­li­tés par­ti­cu­lières. Ces carac­té­ris­tiques se retrouvent dans les musiques trans­mises du pas­sé (sans pour autant pou­voir être appe­lées « tra­di­tion­nelles ») que dans les musiques présentes.

Afri­co­lor est un fes­ti­val de créa­tion musi­cale autour des musiques afri­caines allant cher­cher leur dimen­sion créa­tive ailleurs que dans les cri­tères habi­tuels. À l’écoute des muta­tions de toutes les « Afriques du monde » (Caraïbes, Océan Indien, Bré­sil etc.), de leurs urba­ni­sa­tions for­cées et de leurs cir­cu­la­tions, migra­tions, choi­sies ou non, Afri­co­lor pro­gramme toutes les méta­mor­phoses et les trans­for­ma­tions des musiques afri­caines issues de ces bou­le­ver­se­ments his­to­riques et politiques.

Ces musiques afri­caines sont une par­tie essen­tielle de l’histoire de la musique de par leur sin­gu­la­ri­té, leurs formes de savoirs et de trans­mis­sions, leurs fonc­tions sociales et poli­tiques. Ce sont des musiques savantes et popu­laires, exi­geantes et par­ta­gées, col­lec­tives, spi­ri­tuelles et légères quand elles le sou­haitent. Elles apportent à l’histoire com­mune une manière sin­gu­lière et unique d’incarner la musique, de trans­mettre (ora­le­ment ou non) des savoirs anciens. Elles conti­nuent chaque jour de mon­trer au monde la façon dont la musique peut être le vec­teur des éman­ci­pa­tions poli­tiques, loin d’une pra­tique artis­tique déta­chée du réel.

Pour cela, les musiques afri­caines attirent depuis plu­sieurs siècles des créa­teurs de tous hori­zons (de Reich à Col­trane en pas­sant par Vil­la-Lobos et les Rol­ling Stones). Afri­co­lor n’est donc pas un fes­ti­val fer­mé, non-mixte ou réser­vé à cer­tains artistes plu­tôt que d’autres, c’est tout le contraire. Le fes­ti­val accueille depuis bien­tôt 30 ans tous les inter­prètes et les créa­teurs de tous les hori­zons, qui cherchent à tra­vers les musiques afri­caines un renou­veau créa­tif et collectif.

Edi­to 2021 – Visages

Les musiques afri­caines ont, comme les autres, des visages. Que ce soient ceux des grands maîtres, comme Bal­la­ké Sis­so­ko, Femi Kuti ou ceux des légendes comme le Super Mama Djom­bo, ces figures incarnent des petites ou grandes his­toires musi­cales et socié­tales. Musi­cales, parce que, quand les masques tombent, la scène reste ce lieu de véri­té où l’artiste se confronte à ses propres limites et ses propres fan­tômes, face à un public que nul écran ne sau­rait rem­pla­cer. Socié­tales, car, à tra­vers les visages d’une Sona Jobar­teh, d’une Leï­la Mar­tial, de Hewan Gebre­wold et Hale­luya Tekle Tsa­dik, de Poun­do, ce sont des femmes puis­santes qui cassent les portes et les codes des musiques afri­caines actuelles. Et si d’autres nou­veaux visages, comme ceux des Go de Bama­ko, pre­mier “ Girls Band Malien ”, viennent com­plé­ter cette gale­rie de por­traits qu’un pho­to­graphe de Sikas­so n’aurait pas renié, Afri­co­lor conti­nue de tres­ser les liens entre Nord et Sud, quand tout semble conspi­rer pour les dénouer. Avec KUTU, nou­veau son éthio-urbain usi­né par Théo Cec­cal­di, le dan­tesque pro­jet ÄKÄ, le concer­to pour Soku de Clé­ment Jani­net, Afri­qua­tuors qui accueille Sékou­ba Bam­bi­no, Sam Mang­wa­na et Valé­rie Belin­ga, mais aus­si la toute pre­mière venue de l’incroyable Abel Selao­coe, Afri­co­lor “ élar­git ” nos oreilles par des ren­contres musi­cales inédites. De quoi retrou­ver le goût des hybri­da­tions musi­cales, des vibra­tions dans les orteils et des sou­rires aux lèvres démas­quées pour enfin s’enjailler à bouche “que-chantes-tu”.

Sébas­tien Lagrave

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.