#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
28 octobre 2021
-
Par Naïssam Jalal
#115
Playlist de Naïssam Jalal & Rhythms of Resistance
#115

Sur la route du WOMEX 21 nous croi­sons le che­min de Naïs­sam Jalal et son groupe Rythms of Resis­tance. Ils font par­tie de l’ex­ci­tante sélec­tion offi­cielle du WOMEX qui se déroule cette semaine à Porto.

Après une édu­ca­tion musi­cale clas­sique, Naïs­sam a “jamé” à tra­vers dif­fé­rents styles et tra­di­tions. A tel point que le son qu’elle amène aujourd’­hui avec son ensemble est un mix ryth­mique entre jazz, hip-hop et influences du Moyen-Orient, du Monde Arabe et des quatre coins d’Afrique. Pour célé­brer les 10 ans du groupe Rythms of Resis­tance, l’album Un Autre Monde est sor­ti en février 2021.

Naïs­sam Jalal nous en dit plus sur son pro­jet et par­tage ses goûts et influences musi­cales dans cette playlist.

Mer­ci à Rhythm Pas­sport qui a ori­gi­nel­le­ment publié cette play­list et cette inter­view de Naïs­sam Jalal et qui nous a per­mis de la par­ta­ger avec vous ! L’article ori­gi­nal est dis­po­nible ici !

 

Pou­vez-vous briè­ve­ment intro­duire votre musique pour quelqu’un qui irait vous écou­ter pour la pre­mière fois au Womex ?

« Je suis ins­pi­rée par beau­coup de musiques dif­fé­rentes. Je refuse d’être enfer­mée dans des cases et iden­ti­tés étri­quées. Je suis ins­pi­rée par ma vie, par ce que le des­tin met sur mon che­min, ou par ce que le monde m’impose. Donc je pré­fé­re­rais les lais­ser décou­vrir mon live, sans idées pré­con­çue. »

Qui sont vos influences musi­cales et d’où vient votre son ?

« Du côté des USA, je suis ins­pi­rée par le jazz modal des années 70, et aus­si la soul/funk des années 70 avec des artistes comme Alice Col­trane, John Col­trane, Gil Evans, Min­gus, Roy Ayers, Don Bla­ck­man, George Clin­ton et beau­coup d’autres. Je m’inspire aus­si des musiques du désert (musiques man­dingues et mau­ri­ta­niennes) avec des artistes comme Ali Far­ka Tou­ré et Dimi Mint Aba. Bien évi­dem­ment je suis aus­si très influen­cée par les musiques clas­siques, reli­gieuses et folk­lo­riques arabes d’Irak, Syrie, Pales­tine, Egypte et Maroc. Une de mes plus grandes sources d’inspiration est la musique Hin­dus­ta­ni (Inde du Nord et Pakis­tan) avec des musi­ciens ou chan­teurs comme Hari­pra­sad Chau­ra­sia, N. Rajam, Bhim­sen Joshi, Nus­rat Fateh Ali Khan, Kau­shi­ki Sha­kra­bar­ti, et tant d’autres. Pour conclure je m’inspire aus­si de Bach, Mozart et Debus­sy. Mon son vient de mon for inté­rieur. »

En plus d’être le salon pro­fes­sion­nel des musiques du monde, le Womex c’est aus­si un beau­coup de fun. Est-ce qu’il y a quelque chose en par­ti­cu­lier que vous atten­dez avec impa­tiente pen­dant ces 5 jours ?

« Je suis impa­tiente de par­ta­ger ma musique avec autant de monde que pos­sible, et de pou­voir décou­vrir de bons musi­ciens et de belles per­sonnes venant du monde entier. » 

Cette année, le Womex se déroule à Por­to. Vous connais­sez la ville ? Qu’est-ce que vous aime­riez y découvrir ?

« Por­to semble être une très belle ville, j’ai hâte de déam­bu­ler dans les rues colo­rées et de man­ger du pois­son grillé. »

Bien sûr la Covid-19, les confi­ne­ments et les mesures sani­taires ont pro­fon­dé­ment affec­té le monde de la musique ces 20 der­niers mois. Com­ment envi­sa­gez-vous le monde de la musique « post-pan­dé­mie », et à quoi pour­rait res­sem­bler la « nou­velle norme » de la scène musicale ?

« La façon dont tout a bas­cu­lé en ligne est vrai­ment pré­oc­cu­pante. Nous sommes humains. Nous avons besoin de res­sen­tir des sen­sa­tions, d’être tou­chés, d’être écou­tés, de voir, de sen­tir. Je pense que nous devons foca­li­ser tous nos efforts pour que nous puis­sions nous retrou­ver en musique à nou­veau. Loin des indi­vi­dus sépa­rés les uns des autres, cha­cun dans leurs espaces, sépa­rés du monde par des écrans. »

Le Womex est une oppor­tu­ni­té unique pour par­ta­ger et pré­sen­ter votre musique à de nou­velles per­sonnes et faire connaître vos pro­chains pro­jets. Pou­vez-vous nous révé­ler quelques-uns de vos plans pour le futur ?

« Je tra­vaille sur Rituals of Hea­ling, une créa­tion avec mon nou­veau quar­tet, des supers musi­ciens. Ça signi­fie que je serais en tour­née avec 4 de mes pro­jets en 2022–2023 ! »

Disons que vous devez pré­pa­rer une invi­ta­tion pour votre show­case au Womex. Que direz-vous ?

« Venez avec de bonnes pro­tec­tions, on est si chauds que vous pour­riez vous brû­ler ! »

Naïssam Jalal

Naïssam Jalal and the Rhythms of Resistance © Seka
Naïssam Jalal and the Rhythms of Resistance © Seka

Flu­tiste ver­ti­gi­neuse et com­po­si­trice ins­pi­rée et pro­li­fique, Naïs­sam Jalal suit un talen­tueux par­cours musi­cal moti­vé par la pas­sion et la curio­si­té. Sa musique prend aus­si bien en compte ses racines arabes que son par­cours éclec­tique à tra­vers la musique clas­sique euro­péenne, le jazz, le hip hop, le funk ou les tra­di­tions venues d’Afrique ou d’Asie.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.