#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
16 juin 2021
-
Par Ana Moura
#97
Playlist d’Ana Moura
#97

La chanteuse de fado portugais nous offre une playlist composée de chansons emblématiques de l’espace lusophone au féminin. Le 22 juin à 20H30, elle ouvre la nouvelle édition du Festival Métis dans la Basilique de Saint Denis avec son compatriote António Zambujo, tous les deux accompagnés par l’Orchestre National de Bretagne dirigé par Fiona Montbet.

1. Amália Rodrigues - Gaivota

2. Rita Vian - Purga

3. Odete - Lamento

4. Beatriz da Conceição - Muito Embora O Querer Bem

5. Nenny - Dona Maria

6. Céu - Cangote

7. Cesária Évora - Mar Azul

8. Mayra Andrade - Tan Kalakatan

9. Elida Almeida - Bersu d’oru

10. Pongo - Chora

Ana Moura

Ana Moura (c) Frederico Martins
Ana Moura (c) Frederico Martins

Si le rock est le style par lequel Ana Moura a démarré sa carrière, sa vocation est attachée à la saudade portugaise. Son premier album Guarda-me a Vida na Mao est produit en 2003 par Jorge Fernando, figure clé du fado contemporain. Cet auteur, compositeur et guitariste incontournable l’accompagne sur ses aventures discographiques de 2004 Aconteceu 2007 Para Alèm da Saudade et 2009 Meva-me aos Fados. Sa popularité ne cesse de s’élargir et son public devient international. En 2005 elle joue au Carnegie Hall de New York. Deux ans plus tard ses rêves d’enfants les plus fous s’ancrent dans la réalité : en 2007, elle chante en duo avec Mick Jagger lors d’un concert des Rolling Stones à Lisbonne et en 2010. Prince qui en pince pour son chant l’a fait monter sur scène lors de sa prestation dans un grand festival de rock Lisboète.

En 2012, Desfado est produit à Los Angeles par Larry Klein (Joni Mitchell, Herbie
Hancok, ou Mélody Gardot) mais le répertoire original est signé de la crème des auteurs portugais Pedro da Silva Martins (de Deolinda), Antonio Zambujo ou Luisa Sobral. Desfado décroche au Portugal le record de la plus grosse vente d’albums de la dernière décennie. En 2015 Moura est certifié disque d’or le jour de sa sortie.

Ana Moura incarne le fado contemporain, sans rien perdre de la tradition il affirme clairement son appartenance à son époque. Résolument actuel, il ne se limite pas à pleurer sur des amours passées ou des histoires anciennes. Il est universel, en harmonie avec son pays et notre monde. Ce monde qu’Ana Moura habite pleinement, observe et chante.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.