#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
16 June 2021
-
By Ana Moura
#97
Playlist d’Ana Moura
#97

La chan­teuse de fado por­tu­gais nous offre une play­list com­po­sée de chan­sons emblé­ma­tiques de l’espace luso­phone au fémi­nin. Le 22 juin à 20H30, elle ouvre la nou­velle édi­tion du Fes­ti­val Métis dans la Basi­lique de Saint Denis avec son com­pa­triote Antó­nio Zam­bu­jo, tous les deux accom­pa­gnés par l’Orchestre Natio­nal de Bre­tagne diri­gé par Fio­na Montbet.

1. Amá­lia Rodrigues – Gai­vo­ta

2. Rita Vian – Pur­ga

3. Odete – Lamen­to

4. Bea­triz da Concei­ção – Mui­to Embo­ra O Que­rer Bem

5. Nen­ny – Dona Maria

6. Céu – Can­gote

7. Cesá­ria Évora – Mar Azul

8. May­ra Andrade ‑Tan Kalakatan

9. Eli­da Almei­da – Ber­su d’oru

10. Pon­go – Cho­ra

Ana Moura

Ana Moura (c) Frederico Martins
Ana Moura (c) Frederico Martins

Si le rock est le style par lequel Ana Mou­ra a démar­ré sa car­rière, sa voca­tion est atta­chée à la sau­dade por­tu­gaise. Son pre­mier album Guar­da-me a Vida na Mao est pro­duit en 2003 par Jorge Fer­nan­do, figure clé du fado contem­po­rain. Cet auteur, com­po­si­teur et gui­ta­riste incon­tour­nable l’accompagne sur ses aven­tures dis­co­gra­phiques de 2004 Acon­te­ceu 2007 Para Alèm da Sau­dade et 2009 Meva-me aos Fados. Sa popu­la­ri­té ne cesse de s’élargir et son public devient inter­na­tio­nal. En 2005 elle joue au Car­ne­gie Hall de New York. Deux ans plus tard ses rêves d’enfants les plus fous s’ancrent dans la réa­li­té : en 2007, elle chante en duo avec Mick Jag­ger lors d’un concert des Rol­ling Stones à Lis­bonne et en 2010. Prince qui en pince pour son chant l’a fait mon­ter sur scène lors de sa pres­ta­tion dans un grand fes­ti­val de rock Lisboète.

En 2012, Des­fa­do est pro­duit à Los Angeles par Lar­ry Klein (Joni Mit­chell, Herbie
Han­cok, ou Mélo­dy Gar­dot) mais le réper­toire ori­gi­nal est signé de la crème des auteurs por­tu­gais Pedro da Sil­va Mar­tins (de Deo­lin­da), Anto­nio Zam­bu­jo ou Lui­sa Sobral. Des­fa­do décroche au Por­tu­gal le record de la plus grosse vente d’albums de la der­nière décen­nie. En 2015 Mou­ra est cer­ti­fié disque d’or le jour de sa sortie.

Ana Mou­ra incarne le fado contem­po­rain, sans rien perdre de la tra­di­tion il affirme clai­re­ment son appar­te­nance à son époque. Réso­lu­ment actuel, il ne se limite pas à pleu­rer sur des amours pas­sées ou des his­toires anciennes. Il est uni­ver­sel, en har­mo­nie avec son pays et notre monde. Ce monde qu’Ana Mou­ra habite plei­ne­ment, observe et chante.

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.