Les résultats du concours de remix lancé par Les Amazones d’Afriques

Pour contrer l’isolement induit par la pan­dé­mie, le col­lec­tif musi­cal ouest-afri­cain Les Ama­zones d’Afrique a pro­po­sé un concours de remix de leur der­nier single Love issu de l’album Ama­zones Power.

Les Ama­zones d’Afrique est un col­lec­tif for­mé à Bama­ko, au Mali en 2014 par trois stars de la musique malienne aux forts enga­ge­ments sociaux : Mama­ni Keï­ta, Oumou San­ga­ré et Mariam Doum­bia. Depuis le col­lec­tif s’est élar­gi pour accueillir de nom­breuses femmes afri­caines et des dia­spo­ras par­mi les­quelles Angé­lique Kid­jo, Nne­ka,  Rokia Koné ou Ami Yere­wo­lo. Si les rythmes tra­di­tion­nels sont à la base de la musique des Ama­zones d’Afrique, le groupe les mêle volon­tiers aux influences contem­po­raines du hip-hop, de l’a­fro pop ou de l’élec­tro. Elles trouvent avec ce défi une manière de conti­nuer à don­ner un souffle col­lec­tif à leur tra­vail pour emme­ner leur mor­ceau vers l’inattendu.

Le titre Love mêle le chant de Mama­ni Kei­ta au groove du pro­duc­teur Liam Far­rell (a.k.a. Doc­tor L). Au centre du mor­ceau, la ligne vocale en bam­ba­ra « Bi ta té tolon ba yé »  (qui signi­fie « Aujourd’hui n’est pas une fête ») trans­met un mes­sage fort : elle appelle les femmes à s’unir et à lut­ter ensemble contre les injus­tices.

Les par­ti­ci­pants au concours ont reçu un « mix pack » com­po­sé de l’enregistrement ori­gi­nal, d’élé­ments de la pro­duc­tion de Doc­tor L, ain­si qu’une piste de gui­tare malienne funk créée par Soun­tou­coum­ba “Salif” Koné. La seule consigne était d’être auda­cieux dans l’approche du remix.

Après plus de 500 par­ti­ci­pa­tions, les 3 gagnants ont été sec­tion­nés par Jack­nife Lee (pro­duc­teur de U2, The Killers, Snow Patrol) et Che Pope (pro­duc­teur de Kanye West, Lau­ryn Hill, The Weeknd).

 

La pre­mière place est attri­buée à Yohanne Simon, un pro­duc­teur et DJ fran­çais basé à Lyon. Influen­cé par la French Touch des années 2000, Yohanne signe un contrat d’é­di­tion avec RedOne Pro­duc­tions qui le mène à remixer des poids lourds inter­na­tio­naux tels Nicki Minaj ou la star de J.Pop Ayu­mi Hama­sa­ki.

 

La seconde place revient à Luvan­ga, un pro­duc­teur et com­po­si­teur suisse auto­di­dacte aux influences mul­tiples allant de la soul, au jazz en pas­sant par la funk, l’électro ou le hip-hop. En 2019 il gagnait le « World Music Pro­du­cer Chal­lenge ».

 

La troi­sième place est décer­née à Sean Tomal­ty, un pro­duc­teur indé­pen­dant cana­dien, basé à King­ston dans l’Ontario. Il a pro­duit des musiques pour Ambient Wave Records et Dying Light Records.

 

Le concours a été por­té par Real World Records en par­te­na­riat avec Uni­ver­sal Audio. En savoir +

Cré­dit pho­to : Karen Pau­li­na Bis­well

 

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche: V
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.