#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
6 mai 2021
-
Par Vaiteani
#91
Playlist de Vaiteani
#91

« Que c’est difficile et frustrant de devoir choisir ! Il y a tellement d’autres artistes que nous aurions aimé mettre dans notre playlist… » Vaiteani Teaniniuraitemoana & Luc Totterwitz

 

1. Fink - Yesterday Was Hard On All Of Us

« Le deuxième coup de foudre musical de ma vie. J’avais 23 ans. Il a accompagné ma rencontre avec Luc. » Vaiteani

2. Trevor Hall - To Zion

« Trevor Hall est un artiste américain dont je me sens très proche artistiquement. Sa folk pop est très originale : à la fois moderne et reliée à des chants et des traditions musicales d’autres pays. Il a notamment une relation privilégiée avec l’Inde. Ses textes remplis de spiritualité et de sagesse me parlent beaucoup. Il offre de la lumière et de l’amour avec sa musique. » Luc

3. Cautious Clay - Cold War

« Sans le vouloir mon cœur bat souvent pour la musique des chanteurs noirs américains. Subjuguée d’abord par Ben Harper, source de mon amour pour la folk et le sens, je suis aussi touchée par la profondeur hypnotique d’un Cautious Clay. » Vaiteani

4. Chiwoniso - Irobukairo

« Chiwoniso était une chanteuse, auteure et compositrice zimbabwéenne qui jouait du mbira. Quand j’étais étudiant à Strasbourg, un de mes amis travaillait chez un petit disquaire Harmonia Mundi non loin de la cathédrale et à deux pas de chez moi. J’y passais presque tous les après-midi et il me faisait découvrir des albums incroyables. Celui de Chiwoniso (Rebel Women : son dernier album studio) en fait partie ; c’est même le 1er disque que j’ai offert à Vaiteani. Une pure merveille de groove au son du mbira qui est sorti sur le très beaulabel Cumbacha. Joie et envie de danser dès le début du titre ! » Luc

5. Laurent Voulzy - Le Rêve Du Pêcheur

« À chaque fois que j’écoute ce morceau, c’est la même émotion douce et sereine qui me prend. Une lumière pastel qui illumine tout, le temps d’une chanson. On l’aime Laurent Voulzy. » Luc

6. Lauryn Hill - Ex-Factor

« « The Miseducation of Lauryn Hill » : tout simplement le plus bel album qui soit. Il a bercé mon adolescence. Flow et timbre inégalables. Vingt ans plus tard, il n’a pas pris une ride. » Vaiteani

7. Eddie Vedder - Society (Into The Wild)

« J’ai vraiment découvert Eddie Vedder avec le film « Into The Wild » qui m’a bouleversé car même si je connaissais de nom, je n’avais jamais réellement écouté Pearl Jam. J’adore sa voix, la profondeur et l’intensité qui s’en dégage. Le titre « Society » est tellement toujours d’actualité. Quelle belle folk ! Que ces paroles me parlent… » Luc

8. Ólafur Arnalds - Woven Song

« Une musique qui parle à l’âme et qui touche du doigt le divin. Merci Olafur pour ces énergies si expansives et scintillantes. Les images cosmiques qui accompagnent cette chanson sont extraordinaires. » Luc

9. Ella & Louis - Can’t We Be Friends

« Tout l’album « Ella & Louis » restera un standard pour toujours ! Juste sublime ! Il me rappelle mes mercredi soir passés dans un piano bar strasbourgeois lors des soirées jazz où la crème des musiciens alsaciens venaient taper le bœuf. On se sentaient élégants et distingués, notre verre de vin à la main, et c’était bien. » Luc

10. Marcio Faraco - O Tempo 

« Que j’aime la bossa-nova et son chant susurré. J’adore cette chanson. J’aime la finesse des arrangements et des harmonies. Dès l’entrée du morceau, le thème à la guitare me fait à coup sûr afficher un large sourire et me remplit d’un entrain qu’il serait si bon de ressentir en permanence. Mauruuru roa Marcio. » Luc

Vaiteani

Vaiteani (photo By ©frank Loriou)
Vaiteani (photo By ©frank Loriou)

Ecouter les Vaiteani c'est comme voir de la neige tomber sur un lagon. C’est inattendu et c’est beau.

Avec leur premier album Signs, ils nous ont conviés dans leur monde : des chansons folk en tahitien et en anglais, loin de tout cliché. Un timbre de voix et des mélodies dont il est impossible de douter de la sincérité. Des textes forts mis en valeur par des arrangements qui rappellent la dentelle des élégantes robes que porte la chanteuse lors de ses concerts.

La scène a d'ailleurs révélé que le couple savait partager son univers avec un public souvent conquis dès les premières notes.

Aujourd’hui, les Vaiteani évoluent et font glisser leur « folk polynésien » originel sur les sentiers de la pop fluorescente. Une transposition accomplie avec beaucoup de grâce qui demeure fidèle à l’ADN du duo. Toujours l’anglais parfait et le tahitien ancestral pour parler. Des chansons comme les îles d'un archipel, qui nous invitent à monter sur une pirogue double et naviguer dans les eaux chaudes du Pacifique pour les découvrir.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.