13 mai 2020
-
Par Nortec Collective
#39
Playlist de Nortec Collective
#39

Depuis la Révo­lu­tion Mexi­caine (1910–1920), les cor­ri­dos (bal­lades typiques nar­rant des faits réels) ont fait par­tie de l’histoire du Mexique. Les cor­ri­dos reflé­taient les évè­ne­ments les plus impor­tants de l’époque avec une emphase par­ti­cu­lière concer­nant les figures de la révo­lu­tion comme Emi­lia­no Zapa­ta ou Fran­cis­co Vil­la. Tou­te­fois à tra­vers les années ce genre musi­cal s’est adap­té et aujourd’hui, il loue davan­tage les chefs du tra­fic de drogue que les per­son­nages his­to­riques.

 

1. Los tigres del norte- La ban­da del car­ro rojo (la bande à la voi­ture rouge)

Enfant j’écoutais ce mor­ceau pen­dant les fêtes fami­liales, les cor­ri­dos fai­saient par­ties inté­grantes des loi­sirs de ma région natale, l’état mexi­cain  de Sono­ra. Pour moi c’était comme écou­ter une his­toire du Far West, mais avec de vrais per­son­nages de l’univers des nar­co­tra­fi­quants mexi­cains.

2. Los Inva­sores De Nue­vo León – Clave 7 

Cette chan­son était éga­le­ment très popu­laire. L’histoire raconte com­ment le crime orga­ni­sé peut per­mettre d’obtenir une vie luxueuse et éphé­mère, à laquelle seules quelques rares per­sonnes peuvent accé­der.

3. Los Tucanes de Tijua­na – El MZ

MZ, dimi­nu­tif de Mayo Zam­ba­da était consi­dé­ré comme le chef suprême du car­tel Sinao­la. Dans leur texte, le groupe nor­teño de Tijua­na raconte : «  La fête conti­nue dans le faste. C’est le luxe de MZ ». Les gens de la région, comme les auto­ri­tés savaient où vivait MZ, mais per­sonne ne se ris­quait à le dénon­cer ou le tra­hir, car tout le monde savait que cela leur aurait valu une condam­na­tion à mort.

4. El Koman­der – Mafia Nue­va (Nou­velle Mafia)

Il y a de nom­breux “nar­co­cor­ri­dos” contem­po­rains dans le réper­toire de Koman­der qui est l’un des repré­sen­tants de genre musi­cal “Mou­ve­ment alté­ré”. Lors de ses concerts il se pré­sente par­fois avec des lance-gre­nades, des armes et beau­coup d’al­cool, élé­ments dont il parle dans ses chan­sons. Lors d’un de ses shows la pègre a lais­sé le corps d’une per­sonne déca­pi­tée.

5. Los Tucanes De Tijua­na – El Regre­so Del Cha­po (Le retour d’El Cha­po)

Inter­na­tio­na­le­ment connu, Joa­quín Guzmán, dit El Cha­po est aujourd’hui extra­dé. Le récit de son éva­sion de pri­sons a fait le tour du monde. Los Tucanes de Tijua­na sont deve­nus célèbres avec leur hit de Nor­teño Dance “La Cho­na” dont la vidéo a été vue par des mil­lions de per­sonnes sur le Web, ce qui leur a per­mis de jouer sur une grande scène du fes­ti­val Coa­chel­la. Avant cela, ils étaient connus pour chan­ter des his­toires vraies sur de célèbres sei­gneurs de la drogue.

6. Valentín Eli­zalde – El cor­ri­do de Vicente Car­rillo (La bal­lade de Vicente Car­rillo)

Un autre fameux chan­teur qui a été assas­si­né. Il chan­tait par­ti­cu­liè­re­ment faux, mais a lan­cé un nou­veau style qui est deve­nue à la mode et a pous­sé d’autres chan­teurs à le suivre.

7. Los Tigres Del Norte - Jefe de Jefes (Le chef des chefs)

Les fameux Tigres del Norte repré­sente pour nous les Depeche Mode de la musique nor­teña. Nous sommes deve­nus leurs amis et avons joué ensemble en 2005 au Smith­so­nian de Washing­ton. Pour Nor­tec ces grands musi­ciens furent une source d’inspiration. Jefe de Jefes est un nar­co­cor­ri­do, mais dans le contexte de la musique nor­teña, Los Tigres del Norte sont aus­si consi­dé­rés comme les Chefs des Chefs.

8. Cha­li­no Sán­chez – Alma Enamo­ra­da (Âme Amou­reuse)

On sur­nom­mait Cha­li­no Sán­chez « le roi du Cor­ri­do ». Alma Enamo­ra­da est une chan­son d’amour et c’est pen­dant qu’il inter­pré­tait lors d’un concert que des nar­cos lui ont trans­mis un billet conte­nant une menace de mort. Le len­de­main, ils l’ont tué et le roi est mort.

9. Nor­tec Col­lec­tive – Colo­ra­do

Alors que le son de Nor­tec est une décons­truc­tion de la musique nor­teño, Colo­ra­do doit être la seule chan­son ins­pi­rée par les Tigres del Norte et les nar­cos. Ce clip d’animation non-offi­cielle a été réa­li­sée par un fan à par­tir d’images du célèbre comé­dien et réa­li­sa­teur Mario Alma­da le plus pro­li­fique pro­duc­teur de films à petits bud­gets sur les nar­co tra­fi­quants.

 

Pour en savoir plus sur l’his­toire des Nar­co­cor­ri­dos : le Focus  « Nar­co­cor­ri­dos : une tra­di­tion musi­cale per­ver­tie par la vio­lence ? »

Nortec Collective

NORTEC COLLECTIVE est un duo qui a émer­gé sur la scène élec­tro de Tijua­na, com­po­sé de BOSTICH et de FUSSIBLE. Ils créèrent en 1999 un nou­veau style musi­cal appe­lé “Nor­tec” qui fusionne le “Nor­teño” et la “Tech­no”, créant ain­si le groupe “Nor­tec Col­lec­tive”. Ils docu­mentent la fusion de ces deux styles : la musique élec­tro­nique pour des “beat” dan­sants forts, et des airs de musique tra­di­tion­nelle mexi­caine joués avec des ins­tru­ments en direct. Nor­tec Col­lec­tive a pavé le che­min pour une nou­velle géné­ra­tion de pro­duc­teurs et de DJ qui ont réin­ven­té la musique élec­tro­nique d’un point de vu glo­bal. Leurs der­nier album “Motel Baja”, sor­ti en 2014, vient com­plé­ter la tri­lo­gie de Nor­tec for­mée par “Bule­var 2000”, nom­mé aux Gram­mys, et “Tijua­na Song Machine”. Les membres de Nor­tec Col­lec­tive sont actuel­le­ment en train de fina­li­ser un nou­vel album inédit.

Depuis 15 ans, le duo a tour­né dans le monde entier, de l’Eu­rope à l’Aus­tra­lie, de l’A­mé­rique du Sude au Japon ou à la Chine. Ils ont joué dans des fes­ti­vals impor­tants tels que Bon­na­roo et Coa­chel­la, mais ils veillent aus­si à res­ter des artistes ico­niques dans leur pays natal : le Mexique.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche: V
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.