10 août 2020
-
Par Festival « Fiest’A Sète »
#49
Playlist du Festival « Fiest’A Sète »
#49

« Voya­ger, ras­sem­bler, révé­ler, par­ta­ger, offrir, sur­prendre. Telles sont les envies affi­chées par Fiest’A Sète depuis 24 ans ! Pour un fes­ti­val comme le nôtre, la pro­gram­ma­tion d’une édi­tion s’apparente à un voyage au long cours, gui­dé par un sou­ci constant d’exigence et un atta­che­ment intran­si­geant à des valeurs inflexibles : tolé­rance, décou­verte, métis­sage, ouver­ture au monde et à toutes ses musiques.

Un tra­vail contraint à la fois par les oppor­tu­ni­tés qui s’offrent, l’agenda des artistes que nous ché­ris­sons, les impré­vus, les rêves que l’on garde tou­jours au chaud. Un tra­vail éga­le­ment cadré par la recherche d’un cer­tain équi­libre. Équi­libre entre pro­po­si­tions popu­laires et pro­jets intré­pides. Entre valeurs sûres d’aujourd’hui et de demain. Entre res­pect de tra­di­tions sécu­laires et excen­tri­ci­té ico­no­claste. Pour cette année par­ti­cu­lière nous vous pro­po­sons la play­list best of col­la­bo­ra­tive de l’équipe du fes­ti­val, avec ces artistes qui nous ont enchan­tés au fil des ans … »

Festival « Fiest’A Sète »

© Pierre Nocca

C’était il y a vingt-trois ans… le ti punch était plus à la mode que le moji­to, et Wim Wen­ders ne s’était pas encore enti­ché de papys cubains qui ne tar­de­raient pas, dans le sillage de son Bue­na Vis­ta Social Club, à cha­vi­rer les plus grandes scènes inter­na­tio­nales. Mais la toute jeune asso­cia­tion Méti­sète ne jurait déjà que par les rythmes afro-cubains. En 1997, étour­di par une petite brise de mer, José Bel, fon­da­teur du fes­ti­val, pas­sion­né de musique et mili­tant cultu­rel au sein des mai­sons de jeunes et ciné-club décide de pro­lon­ger son amour pour la musique en créant un fes­ti­val. Accom­pa­gné de quelques locos locaux tout aus­si pas­sion­nés ils ont décré­té que la Cor­niche sétoise valait bien le Male­con hava­nais, et que le temps était idéal pour mettre à flots le fes­ti­val Fies­ta Lati­na. La voile latine les a ensuite pous­sés vers d’autres rivages, de l’océan Indien à l’Afrique en pas­sant par les Bal­kans : tout un monde de musiques que le fes­ti­val, judi­cieu­se­ment rebap­ti­sé Fiest’A Sète, n’a de cesse d’explorer depuis pour vous en faire par­ta­ger les richesses.

24 ans plus tard, le fes­ti­val par­tage avec une pas­sion indemne sa frin­gale de décou­vertes, tou­jours ani­mé par la cer­ti­tude que la musique, d’où qu’elle vienne, est un lan­gage uni­ver­sel, une source inépui­sable d’émotions et un puis­sant vec­teur de fra­ter­ni­té et de dia­logue inter­cul­tu­rel.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.