#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
19 novembre 2020
-
Par Awa Ly
#66
Playlist d’Awa Ly
#66

Spirit’[elles]

« La musique de toutes ces artistes de différentes cultures m’apaise et me soigne. Elles m’inspirent.

Elles sont une source pour élever et diffuser les bonnes énergies et vibrations en nous… et en Gaïa. 

Hâte de vous retrouver pour partager de bonnes ondes ensemble ! »

 

1. Sara Tavares – Intro - Onda de Som

2. Nawel Ben Kraïem – Ala Jalek (acoustic)

3. Julia Sarr, Bojan Z – Salamalekkum

4. Barbara Eramo – Emisferi

5. Anne Paceo – Here & Everywhere (S.H.A.M.A.N.E.S)

6. India.Arie – I am Light

7. Awa Ly – Mesmerising

8. Gwendoline Absalon – Vangasay

9. Rachelle Ferrell – Gaia

10. Natalia Doco – La Última Canción

Awa Ly

© Oye Diran

On ne triche pas avec sa destinée, Awa Ly décide de se consacrer entièrement à la musique et enregistre, en 2014, un premier EP intitulé Awa Ly. Son mélange de folk, de jazz et d’emprunts aux musiques du monde séduit, en France comme en Italie, et les concerts s’enchaînent. Après une résidence au Sunset, elle s’engage dans un nouveau processus créatif qui aboutit à la sortie, en 2016, de l’album Five and Feathers, réalisé par Jean Lamoot et Pascal Danaé (Rivière Noire, Delgrès…). Interprété en anglais, porté par le single Here (enregistré avec le chanteur Faada Freddy, comme elle d’origine sénégalaise), ce disque permet à la chanteuse d’effectuer une tournée de plus de 100 dates passant par l’Allemagne, l’Italie, le Sénégal, le Maroc et le Cap-Vert, sans oublier la France, avec un Café de la Danse intense dont chaque spectateur se souvient encore. Fruit d’une longue maturation, son nouvel album Safe And Sound marque une étape importante dans le parcours de cette artiste intègre et d’une rare sensibilité. A son sujet, Awa évoque une « ambiance tribale, mystérieuse et mystique » inspirée d’abord par la nature, les racines, la terre. Les paroles ne cessent d’y revenir : le soleil, la lune, la mer, le vent, le ciel, les rites, les prières, les larmes, les possessions et exorcismes évoquent un corps aux prises avec une mystique naturelle immense et généreuse. Le folk acoustique se pare de blues, de métriques hypnotiques, de plaintes non appuyées mais profondes.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.