#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
7 December 2020
-
By Titi Robin
#69
Playlist de Titi Robin

écouter avec

#69

Gui­tariste, oud­iste, joueur de bouzou­ki et poète, Titi Robin est le sym­bole même de ces artistes français dont le cœur et l’inspiration sans fron­tières se nour­ris­sent d’échanges avec les cul­tures de l’ailleurs avec respect, générosité et humanisme.

Nous avons demandé à Titi Robin de con­coc­ter une playlist #Scène­Française dans le cadre de la cam­pagne de sou­tien orchestrée par la Sacem :

« Je suis un musi­cien qui joue beau­coup en dehors des fron­tières de France, avec des orchestres par­fois même instal­lés à l’étranger (comme Khush­boo en Inde). Je me rends compte que beau­coup des artistes que je recom­man­derais vivent et jouent en dehors de ce pays. C’est donc par­ti­c­uli­er pour moi de me restrein­dre à ce ter­ri­toire français mais je me suis prêté au jeu. »

 

1. Samueli­to & Antoine Boy­er - Le vol des lucioles

« J’ai enten­du par­ler d’Antoine quand il était tout jeune, il a pris des cours avec un des héri­tiers de Mate­lo Fer­ret, (Fran­cis-Alfred Moer­man, que j’avais invité pour « Gitans » et « Un ciel de cuiv­re ») et qui représente l’autre école de gui­tare manouche à côté de celle de Djan­go, qui a écrasé par son génie d’autres voies pos­si­bles. Celle de Mate­lo a une richesse de vocab­u­laire styl­is­tique et un lyrisme qui manque sou­vent à cette scène. Antoine s’est emparé de l’héritage et l’a élar­gi à d’autres hori­zons. Avec le sub­til Samueli­to, qui était venu dans l’enfance m’écouter en con­cert, et qui trou­ve sa place super intel­ligem­ment au tra­vers de la con­cur­rence fla­men­ca red­outable chez les gui­taristes de ce style, ils emprun­tent tous les deux un chemin créatif et frais, en évi­tant les pièges de la musique pour gui­tariste. Ils sont au début d’une belle car­rière et mon­trent déjà une voie à suiv­re.  »

2. Pix­vae - Lancher­i­to

« Il y a l’énergie rock en même temps que le respect évi­dent du plaisir du com­pas colom­bi­en et des mélodies chan­tées. Leur iden­tité est forte et vrai­ment orig­i­nale les arrange­ments sont rad­i­caux et assumés, le plaisir est partagé entre les mem­bres du groupe et avec le pub­lic. Lors d’un fes­ti­val bien con­nu, dans lequel je m’ennuyais à écouter des groupes qui res­pi­raient plus le coup de pro­duc­teur qu’une néces­sité d’expression artis­tique sim­ple­ment humaine, c’était un bol d’air bien­faisant et revigorant. »

3. Nuria Rovi­ra Salat - Le Goût du sel

« Il faut laiss­er une place à la danse qui est la soeur bien-aimée de la musique… Nuria a un vocab­u­laire choré­graphique méditer­ranéen métis­sé, très maîtrisé, une présence évi­dente, une belle per­son­nal­ité et beau­coup d’exigence dans son tra­vail. Il lui faut défendre (et il nous faut défendre) ce lan­gage comme un mode d’expression à part entière ce qui n’est pas évi­dent dans le milieu de la scène des “musiques du monde”.  »

4. Naïs­sam Jal­lal - Om Al Aagayeb (teas­er)

« Elle avait joué en pre­mière par­tie pour moi à l’Alhambra, en pur solo, avec un aplomb et une sincérité touchante, un courage aus­si, elle sait pren­dre le tau­reau par les cornes… C’est un chemin per­son­nel et crédi­ble entre jazz et flûte ori­en­tale, incar­né dans un geste naturel.  »

5. Sofi­ane Saï­da - El Ndjoum (Live au Wom­ex 2018 à Las Palmas)

« Immé­di­ateté du plaisir de chanter, l’école du cabaret et de la nuit, une jouis­sance col­lec­tive à par­tir d’un chant soli­taire. Une évi­dence. »


6. Lina Bel­lard - Zanzu­lian

« La harpe, est un instru­ment à pri­ori éloigné de mon esthé­tique habituelle. Elle la maîtrise incroy­able­ment, par­ti­c­ulière­ment pour l’improvisation modale, avec une attaque de la corde per­son­nelle, riche. Elle sait dévelop­per un dis­cours et nous faire entr­er dans son monde, dans les méan­dres d’une pen­sée esthé­tique. C’est le but de l’art. »

7. Waed Bouhas­soun - Safar - O toi qui donnes

« Comme les autres artistes ici présen­tés, c’est le naturel de son jeu de ‘oud et de sa voix qui me touchent d’abord. Pas de recherche de vir­tu­osité gra­tu­ite, elle se met au ser­vice de la musique, qui le lui rend bien. On se sent bien­venu dans l’écoute. »

8. Louise Jal­lu - Sur de Ani­bal Troilo

« Je viens de la décou­vrir mais ne l’ai pas encore vue sur scène. C’est un superbe instru­men­tiste très musi­cale (ban­donéon ndlr), sen­si­ble et lyrique, avec une har­monie évi­dente entre son dis­cours musi­cal, son instru­ment et sa per­son­ne. »

9. Youss Sed­das - Ya Rebi (Live Ibn Zay­doun, Alger, 2019)

« Je l’avais croisé à l’époque d’Intik (alors réfugié en France), autour d’Idir, lors d’un con­cert au Zénith parisien. Je le retrou­ve sur son reg­gae algérois avec man­dole et super flow, langue algéri­enne et groove jamaï­cain. »

10. Sam Karpi­enia - Guil­haume

« Un des plus belles voix de la scène française, un chant qui brûle au ser­vice de la poésie dans cette belle langue occ­i­tane qu’est le provençal. »

Titi Robin

Titi Robin, est un musi­cien com­pos­i­teur, impro­visa­teur et poète français qui a dévelop­pé un univers esthé­tique orig­i­nal se rat­tachant au monde méditer­ranéen, aux con­flu­ences des cul­tures gitanes, ori­en­tales et européennes. Il joue la gui­tare, le bouzouq et le oud et est l’auteur exclusif de ses nom­breux pro­jets. Il a enreg­istré son réper­toire en Europe mais égale­ment en Inde, en Turquie et au Maroc, a tourné dans le monde entier, de l’Hollywood Bowl de Los Ange­les au Tata The­ater de Bom­bay et a col­laboré régulière­ment avec des artistes comme la danseuse indi­enne du Rajasthan Gula­bi Sapera ou le qaww­al de Lahore Faiz Ali Faiz. Rebel Diwana, sor­ti en 2018, était son vingt-et-unième album. Je t’ai bue sans sucre, mon amer­tume, pub­lié en 2019, est le pre­mier recueil de Titi Robin con­sacré exclu­sive­ment à sa poésie. Aujourd’hui Titi effectue un retour à ses sources gitanes, qu’il traduit par plusieurs for­ma­tions cen­trées autour de sa col­lab­o­ra­tion avec l’excellent chanteur gitan cata­lan Rober­to Saad­na. Le sex­tette « Ma Gavali » sera en rési­dence à l’automne 2020 pour met­tre sur pied un réper­toire entière­ment renouvelé.

 

 

 

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.