#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media

#ScèneFrançaise #AuxSons : 3 questions à Toma Feterman

Pho­to : © Tija­na Pakic

Comme il le dit lui-même, le fon­da­teur de la Cara­vane Passe, de Soviet Suprem et pro­duc­teur de l’ultime album de Rachid Taha Je suis Afri­cain, est un workhacolic. Et même pen­dant le confi­ne­ment, Toma Feter­man sou­cieux de sa mis­sion géné­reuse d’ar­tiste n’a ces­sé de mul­ti­plier les projets.

Comment, du point de vue artistique, avez-vous vécu le premier confinement ?

« Avec La Cara­vane Passe, depuis 20 ans, nous avons l’ha­bi­tude de faire entre 1 à 3 concerts par semaine et de prendre 2 fois dans l’an­née 10 ou 15 jours de vacances. Avant la crise Covid-19, nous n’a­vions pas dor­mi plus de 2 semaines dans le même lit depuis 20 ans.

Juste avant nous avons pas­sé 1 semaine au Maroc autour d’Agadir pour tour­ner le clip de notre nou­veau titre Noma­dic Spi­rit avec Meh­di Nas­sou­li : 1 semaine de rêve dans le désert, dans les mon­tagnes, à la mer, dans les cas­cades… Nous sommes ren­trés. Quelques heures plus tard le Maroc fer­mait ses fron­tières, et 3 jours plus tard le confi­ne­ment com­men­çait. Je suis d’une nature hyper­ac­tive. J’ai donc cher­ché à me rendre utile. Le per­son­nel soi­gnant et les maga­sins d’alimentation soi­gnant les corps, j’ai cher­ché à ce que nous apai­sions les esprits en res­tant pré­sents pour le public. »

La Cara­vane Passe en mode fan­fare confinée

Avez-vous participé à des événements ou des initiatives en ligne pendant cette période ?

« Nous avons immé­dia­te­ment lan­cé une 1ere vidéo en live confi­né, cha­cun chez soi, en jouant en mode “fan­fare”, comme on le fait à la fin de nos concerts.  Nous pen­sions diver­tir nos fans. Mais la vidéo a eu une por­tée inat­ten­due, et nous avons tou­ché beau­coup plus de monde que pré­vu. Ça nous a moti­vé pour en faire d’autres et fina­le­ment, nous avons tour­né 14 vidéos avec des invi­tés dif­fé­rents et de véri­tables mises en scène, fai­sant par­ti­ci­per les familles et les voi­sins des artistes. Nous avons eu la chance d’a­voir avec nous San­se­ve­ri­no, La rue Keta­nou (presque au com­plet), R.Wan de Java, la Fan­fo­rale du Douz­be­kis­tan, Eri­ka Serre, Fla­via Coel­ho, Mouss et Hakim, les musi­ciens de Rachid Taha, Maia Barouh, des dan­seurs japo­nais, des dan­seurs de swing, Palo­ma Pra­dal, Meh­di Nas­sou­li, Aal­ma Dili, etc etc…

Suite à cela, j’ai ima­gi­né un fes­ti­val en plein air pour sou­te­nir les artistes alter­na­tifs et world. Nous avons mon­té « Le Fes­ti­val des Confi­nés » au Caba­ret Sau­vage, fin juillet, avec Meziane Azaiche, 3 jours de concerts pour jauge réduite avec live stream pour ceux qui ne pou­vaientt être présent.

Fin août nous avons sor­ti notre album Noma­dic Spi­rit, dans un contexte très com­plexe, car pour un groupe alter­na­tif sor­tir un album sans tour­née pour le vendre relève de l’ordre de l’ex­ploit. La date de concert de sor­tie de l’al­bum en novembre au Caba­ret  Sau­vage ne pou­vant se tenir, j’ai pro­po­sé à Meziane de pro­gram­mer un « Noma­dic Spi­rit Fes­ti­val » en octobre,  sur 3 jours, en jauge réduite. Chaque soi­rée était axée sur un aspect dif­fèrent de notre album : Une soi­rée « French  Song » avec Baz­baz et R.Wan, une autre « Noma­dic Afrique avec les musi­ciens de Rachid Taha et Akli.D » et la troi­sième  « Noma­dic Queens » avec Kari­mouche, Fla­via Coel­ho, Eri­ka Serre et Palo­ma Pra­dal qui nous ont rejoint sur notre set. Chaque soir il y a eu une retrans­mis­sion gra­tuite en direct sur les réseaux sociaux.

Ces deux fes­ti­vals ont pu se tenir grâce à la géné­ro­si­té de Meziane qui a tout finan­cé de sa poche, au nom de la résis­tance cultu­relle. J’a­vais pré­vu d’autres pro­jets de ce type, mais nous avons  tout annu­lé quand a son­né le glas du reconfinement. »

La Cara­vane Passe avec Meh­di Nas­sou­li – Noma­dic Spirit

Comment envisagez-vous ce second confinement ?

« Nous l’abordons de la même façon com­ba­tive. L’am­biance n’est plus la même.  Le fait de taxer la culture de com­merce non-essen­tiel nous a scan­da­li­sé. Sur­tout en France, le pays de Molière. Quelle honte ! Nous avons lan­cé une nou­velle série de  vidéos live confi­nées, dans les­quelles nous allons dans des com­merces essen­tiels jouer de la musique (dans un kebab, un res­to de cous­cous, un  food truck etc…). Je tra­vaille aus­si sur un pro­jet d’é­mis­sion plus ambi­tieux : « La Cara­vane Passe chez vous ».  L’i­dée est d’aller chez des artistes pour jouer de la musique en direct et faire leur por­trait en confinement. »

Soviet Suprem Con-Confi­nés (tour­né pen­dant le 1er confinement

 

 

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.