#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
Ory Minie Meuelluna Silva

Rencontre avec Luna Silva, prix du jury ICART Sessions 2021

pho­to : Luna Sil­va – ©  Ory Minie Meuel

Après un appel à can­di­da­tures d’un mois, ICART Ses­sions a sélec­tion­né 20 artistes par­mi 150 can­di­dats lors d’auditions orga­ni­sées au Stu­dio FGO-Bar­ba­ra les 28 et 29 jan­vier der­niers. Les six fina­listes se sont pro­duits sur la scène du Car­reau du Temple dans le cadre de l’émission Oco­ra Cou­leurs du monde de Fran­çoise Degeorges. Ren­contre avec Luna Sil­va, lau­réate du prix du jury !

 

Vous êtes une voyageuse, avez-vous un port d’attache ?

Je m’at­tache sur­tout aux per­sonnes que je ren­contre. Je reste parce que j’aime autant construire que décou­vrir des mondes incon­nus. Quand tu voyages tout le temps tu ne peux pas construire. Par contre j’ai la bou­geotte, si ça fait long­temps que je n’ai pas voya­gé je ne me sens pas très bien.

 

Dans les nombreuses cultures auxquelles vous vous êtes frottées, voyez-vous un point commun ?

Il m’est dif­fi­cile de voir des points com­muns car ce qui m’at­tire c’est la dif­fé­rence ; nous avons un prin­cipe en eth­no­mu­si­co­lo­gie qui est “il n’y a pas de musique que je n’aime pas seule­ment des musiques que je ne com­prends pas”. J’ai une espèce de curio­si­té infi­nie pour toutes les cultures et musiques. Par contre il y a peut-être un point com­mun dans les cultures musi­cales que j’ai pu ren­con­trer phy­si­que­ment, c’est que tout le monde peut chan­ter ou taper un rythme sur une table. La musique appar­tient à tout le monde. Durant mes voyages je n’ai pas res­sen­ti l’idée que la musique n’ap­par­tient qu’à une classe de per­sonnes “douées”. 

 

Desquelles vous sentez-vous la plus proche ?

La culture dont je me sens la plus proche est celle de mon der­nier voyage, en Géor­gie. Humai­ne­ment je ne sais pas pour­quoi mais je com­prends leurs codes et je suis très tou­chée par leur poly­pho­nie. En Géor­gie, il y a un phé­no­mène appe­lé “homo-poly­pho­ni­cus”, la meilleure façon de le décrire est que beau­coup de géor­giens entendent à tout moment des har­mo­nies dans leurs tête. En somme la musique n’existe pas sans les autres, elle est, la plu­part du temps, vécue à plusieurs. 

 

Vous avez fait des études d’ethnomusicologie, quel fut votre terrain de recherches ?

Pen­dant mes études j’ai eu une fas­ci­na­tion pour les musiques d’A­sie Cen­trale, Afrique de l’Ouest, et Cuba. J’ai fait un focus sur la musique et la gué­ri­son ; j’ai pu obser­vé qu’à tra­vers le monde la musique est uti­li­sée comme outil de gué­ri­son. Le fil conduc­teur de toutes mes recherches, ce sont les voix chan­tées, sin­gu­lières et poly­pho­niques. Leurs fonc­tions sociales, com­ment elles expriment les mœurs, les émo­tions. En tant que musi­cienne ma recherche se trou­vait dans le “com­ment je copie ce son, cette orne­ment, la sen­sa­tion que me pro­cure ce groove?”.

 

Comment avez-vous rencontré les musiciens de votre groupe ?

Anis­sa Neha­ri (per­cus­sion­niste) m’a été recom­man­dée par un ami bat­teur. Je connais Maxime Bar­ce­lo­na  (gui­ta­riste)  depuis le lycée ! Yann-lou Ber­trand (contre­bas­siste) je l’ai vu en concert et j’ai été très tou­ché par son jeu, il n’a pas été dis­po­nible tout de suite mais on l’a eu à la fin. 

 

Quels musiciens ont été des références pour vous ?

La grande Oumou San­ga­ré est une réfé­rence pour sa musi­ca­li­té et sa force. Bob­by McFer­rin m’ins­pire par sa créa­ti­vi­té et sa liber­té. J’ai été très mar­quée par un de ses concerts au Théâtre du Châ­te­let. Ella Fitz­ge­rald pour sa capa­ci­té à chan­ter toutes les émo­tions qui existent. Danyel Waro pour ses com­po­si­tions et son enra­ci­ne­ment. Ladys­mith Black Mam­ba­zo (Afrique du Sud), Kra­ja (Suède) ou l’en­semble Basia­ni (Géor­gie) pour la magie de la poly­pho­nie. Lady Gaga pour les méta­mor­phoses et le show. Et beau­coup d’autres musi­ciens moins connus mais qui m’ont beau­coup marqués.

Luna Silva, ICART Sessions 2021 © photo : Jennyfer Routaboul
Luna Sil­va, ICART Ses­sions 2021 © pho­to : Jen­ny­fer Routaboul

 

 

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.