#AuxSons is a collaborative, militant and solidary web media
Lidiop Anothervision Artwork 1440x1440

Another Vision

 |
Lidiop
Soulbeats Music - Release 07/10/2022

À quoi reconnait-on qu’un artiste est en train de changer de statut, de passer d’une ombre relative à une lumière plus évidente ? Au fait que son nom circule plus intensément, qu’il soit de plus en plus visible, au point de ne plus pouvoir être ignoré, qu’il occupe le terrain. Lidiop est sans aucun doute aujourd’hui dans cette situation, au moment où sort son nouvel album Another Vision.

Bien sûr, il y a cette vidéo qui affole les compteurs (90 millions de vues) avec Vanupié dans le métro parisien, mais il est aussi aux côtés de Flavia Coelho et Bouchkour de Dub Inc sur la récente reprise de Li Sem par L’Entourloop. Et on l’a vu à Paris il y a quelques semaines en première partie de Bazbaz, ou encore Cheikh Ibra Fam qui est bien plus qu’un simple compatriote puisque tous deux se connaissaient déjà avant de quitter le Sénégal.

Another Vision, à travers les onze chansons qui le composent, est une façon pour le chanteur trentenaire de souligner autrement son attachement à sa terre natale, de revendiquer aussi une forme de liberté pour celui qu’on a parfois un peu trop vite rangé dans la case reggae. Soul N Mind, son précédent projet en 2018, n’y est pas étranger, mais son auteur tenait à mettre en avant cette fois une « autre vision » de sa musique. Acoustique, son nouvel album conçu en duo (guitare et percussions), voire en trio (avec un violoncelle) est un miroir à travers lequel le chanteur se dévoile, à nu, tel que les chansons lui viennent. C’est cette intimité qu’il voulait partager, avec une émotion brute. À l’image de Sénégal, le premier single, dont le texte et la mélodie se sont imposés à lui en plein concert dans un bar du Vieux Nice. Ou Mak Mo, pour rendre hommage à son grand frère décédé. « Quand j’ai enregistré, je ne savais pas ce que j’allais chanter, les paroles sont venues directement », précise-t-il.

En wolof et en anglais, à l’exception de La Corrida empruntée à Francis Cabrel et revisitée en partie dans sa langue natale le Sénégal, Another Vision évoque la dimension folk de la musique sénégalaise, celle qui a traversé les frontières avec Ismaël Lo et son célèbre Tajabone – un titre qui faisait d’ailleurs partie du répertoire de reprises jouées par Lidiop à ses débuts, aux côtés d’autres classiques de la musique sénégalaise et du reggae. Entre Lidiop et la musique, l’histoire n’était pas vraiment écrite d’avance. Sportif de haut niveau, il a presque vingt ans quand il ose braver l’interdit familial et achète une guitare, qu’il planque sous son lit ! « Un vieux du quartier m’a montré trois accords et ensuite je me suis débrouillé tout seul », raconte-t-il. C’est seulement à la faveur d’une émission de télé à laquelle il participe à la fin des années 2000 que son père découvre son goût pour la musique.

De la découverte du reggaeman sénégalais Dread Maxim, qui fait office de révélation pour lui, à la rencontre avec Faada Freddy dont les justes conseils s’avéreront précieux, en passant par ses relations avec les grands frères Meta Dia et Leksen, le parcours de Lidiop est jalonné de moments forts, mais aussi de courage et d’abnégation. Arrivé en France en 2012 pour terminer ses études, il bifurque aussitôt pour se consacrer pleinement à la musique. Sans soutien. Des bars au métro parisien, il fait son chemin, jusqu’à remporter le tremplin que la RATP organise pour jouer en ouverture du gigantesque festival Solidays en 2015. Il sera aussi à l’affiche des deux éditions suivantes. « Ça m’a ouvert beaucoup de portes », reconnait le chanteur : entre autres, un passage à l’Olympia, des premières parties de Tiken Jah Fakoly et Alpha Blondy… Encore fallait-il savoir saisir ces opportunités, et rester soi-même. Another Vision en apporte la preuve incontestable.

 

Please choose how you want to receive news from our online media platform #AuxSons by Zone Franche
You can use the unsubscribe link included in the newsletter at any time. Learn more about managing your data and your rights.