#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
Pochette Originale Dibiye

Dibiye – version deluxe

 |
Francis Bebey
PEEWEE ! Collection  - Sortie le 28/05/2021

« Prin­temps 1997 : Paris était encore un peu le centre d’une sono-mon­diale très afri­caine. On y croi­sait faci­le­ment toutes les grandes figures d’alors : Manu Diban­go, Salif Keï­ta, Papa Wem­ba, Ray Lema, Mory Kan­té, Ismaël Lô… Loin des sen­tiers bat­tus et des agi­ta­tions de l’industrie, Fran­cis Bebey fai­sait alors figure de réfé­rence pour tous ces petits cou­sins célèbres. Il sus­ci­tait par­tout res­pect et curio­si­té. C’était un pion­nier incon­tes­table et un secret bien gardé.

Notre ren­contre avait été bien pré­pa­rée par ses fils, Patrick et Toups. J’avais pris comme un miracle que nous ayons pu orga­ni­ser ces séances de tra­vail alors même que Fran­cis était très cour­ti­sé par de plus grandes mai­sons. Un signe évident de son irré­duc­tible indépendance.

Dès les pre­miers ins­tants, sa dou­ceur nous avait pla­cés sous des hos­pices par­ti­cu­liers. Un petit homme très déli­cat, avec un immense sou­rire et une malice impos­sible à cacher. Tout lui conve­nait, tout sem­blait l’émerveiller dans le dis­po­si­tif que nous avions pré­pa­ré pour lui.

Dis­po­nible dans l’instant, très proche, il avait l’élégance de nous faire croire qu’il était le pri­vi­lé­gié de l’histoire. C’est pour­tant bien lui qui nous invi­tait à sa fête et c’est sous sa très grande auto­ri­té que tout nous a sem­blé très simple. Il était à son affaire avec tous les sons qu’il avait en tête, et son quar­tet “Amaya“ était par­fai­te­ment rodé.

C’est sous son auto­ri­té que les sons élé­men­taires des flûtes pyg­mées, des san­zas et des peaux, s’organisaient en boucles hyp­no­tiques, en répé­ti­tions trans­cen­dantes, en chants incan­ta­toires ou en hymnes simples. Il condui­sait son voyage comme on fabrique son pain. Des gestes pré­cis, mille fois répé­tés, épu­rés, avec ses fils et leur alter ego, “Papa“ Noël Ekwa­bi ; pour une alchi­mie unique et merveilleuse.

Dibiye a mar­qué son temps, influen­cé une géné­ra­tion de world musi­ciens, ber­cé les amou­reux d’Afrique, ali­men­té les sam­plers des trip-hopers de tous hori­zons, fait les beaux jours des radios “spé­cia­li­sées“.

Fran­cis s’est recon­nu dans ce disque. Il en était fier et heu­reux. Il sem­blait pen­ser que c’était une pièce impor­tante, jusque-là man­quante, de tout son tra­vail, de toute son Œuvre.

Presque 25 ans après, Dibiye n’a pas pris une seule ride. Il était temps de pou­voir le rendre à nou­veau dis­po­nible à tous, dans une ver­sion d’origine intacte, sim­ple­ment enri­chie de ces notes et de cet entre­tien qu’il avait eu avec Sophie Beau Blache, en pré­pa­ra­tion d’un docu­ment fil­mé que nous envi­sa­gions alors. Bon Voyage. »

 

Vincent Mahey

https://​pee​wee​la​bel​.com/​f​r​/​a​l​b​u​m​s/3

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.