#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
Capture D’écran 2021 12 16 À 16.42.14

Kassav” et Bachar Mar-Khalifé récompensés par les Grands Prix Sacem

Chaque année, les Grands Prix Sacem honorent ceux qui créent et font vivre la musique : des auteurs, des com­po­si­teurs et des édi­teurs qui ont rayon­né au cours de l’année écou­lée ou plus lar­ge­ment pour l’ensemble de leur carrière.

Cette année la Sacem réa­lise une émis­sion spé­ciale pour par­ta­ger « Les Grands Prix Sacem 2021 » avec le plus grand nombre. À tra­vers des per­for­mances live d’artistes lau­réats, des sujets embar­qués avec des artistes en tour­née ou des magné­tos didac­tiques sur des métiers dits « de l’ombre », cette émis­sion inédite est pré­sen­tée par Daph­né Bur­ki et Raphäl Yem, avec la com­pli­ci­té des lau­réats du pal­ma­rès 2021. 19 prix seront remis lors de cette édi­tion 2021, et avec eux, l’ensemble des réper­toires musi­caux sont mis en lumière. Ren­dez-vous ce jeu­di 16 décembre à 21h05 sur Cultu­re­box. Le replay sera dis­po­nible dès le lendemain.

Kas­sav” recoit le Prix Spé­cial de la Sacem

Rares sont ceux qui n’ont pas au moins un sou­ve­nir de Kas­sav’. Le groupe, fon­dé en 1979 par Jacob Des­va­rieux, Georges et Pierre-Édouard Déci­mus, est deve­nu légen­daire. En met­tant la Gua­de­loupe et la Mar­ti­nique sur la carte musi­cale pla­né­taire, Kas­sav’ a per­mis au zouk de faire le tour du monde. Empor­té par la Covid en 2021, Jacob Des­va­rieux laisse un vide immense der­rière lui. De Joce­lyne Béroard au chant à Jean-Phi­lippe Mar­thé­ly, Patrick Saint-Éloi et Jacob Des­va­rieux comme Georges Déci­mus et Jean-Claude Naim­ro, les membres de Kas­sav’ ont à chaque fois rem­pli les salles, par­tant en tour­née dans plus de quatre-vingt-deux pays, pour des concerts à gui­chets fer­més. Avec des textes ancrés dans les réa­li­tés des Caraïbes et du monde, cette musique entrai­nante qui se nour­rit des rythmes du gwo ka gua­de­lou­péen et du ti bwa mar­ti­ni­quais a su trans­cen­der les codes bien défi­nis de la musique des Antilles. Le prix spé­cial de la Sacem vient cou­ron­ner 40 années de la car­rière immense de Kassav”.

 

Bachar Mar-Kha­li­fé obtient le Grand Prix des musiques du monde

Bachar Mar-Kha­li­fé arrive en France à l’âge de six ans à la fin des années 80, après que sa famille  ait quit­té un Liban en guerre. Une par­tie de l’œuvre de ce com­po­si­teur, pia­niste, per­cus­sion­niste et chan­teur y fait écho. Bai­gné très jeune dans la musique, notam­ment grâce à son père, le légen­daire Mar­cel Kha­li­fé, Bachar s’est for­mé au Conser­va­toire Natio­nal Supé­rieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Oil Slick, son pre­mier album, sor­ti en 2010, dévoile un artiste réso­lu­ment moderne dans son approche : musique tra­di­tion­nelle liba­naise, jazz, pop, arran­ge­ments élec­tro­niques se mêlent dans un tour­billon d’harmonies. Cet éclec­tisme lui vau­dra de nom­breuses col­la­bo­ra­tions en soliste avec des chefs d’orchestre (Lorin Maa­zel, James Gaf­fi­gan) et des appa­ri­tions dans l’Ensemble Inter­con­tem­po­rain ou l’Orchestre natio­nal de France. Ses col­la­bo­ra­tions avec Carl Craig, Kery James, Jeanne Che­rhal, Chris­tophe, Fish­bach ou  Cha­pe­lier Fou,  jalonnent les sor­ties de ses albums sui­vants, ils ins­tallent défi­ni­ti­ve­ment Bachar Mar-Kha­li­fé dans le pay­sage musi­cal hexa­go­nal et inter­na­tio­nal. En 2020 sort son cin­quième album, inti­tu­lé On/Off. De sa reprise de Fai­rouz (Ya Hawa Bei­rut) à des chan­sons chan­tées en fran­çais ou dans sa langue arabe natale, il insuffle une intense poé­sie à ses com­po­si­tions, sur des ryth­miques hyp­no­tiques et des mélo­dies envoûtantes.

 

Retrou­vez l’ensemble des lau­réats 2021.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.