CP #FreeRokia

Communiqué de presse : Soutien à la chanteuse Rokia Traoré

Le réseau ZONE FRANCHE, publie un communiqué de presse pour appuyer la libération de l’artiste franco-malienne, Rokia Traoré, enfermée à la prison de Fleury-Merogis depuis le 10 mars.

 

SOUTIEN À LA CHANTEUSE ROKIA TRAORÉ ET APPEL À SA LIBÉRATION IMMÉDIATE POUR RAISONS HUMANITAIRES.

Zone Franche, le réseau des musiques du monde, tient à expri­mer son sou­tien à Rokia Trao­ré, actuel­le­ment en déten­tion pro­vi­soire à la pri­son de Fleu­ry-Méro­gis.

Auteure-com­po­si­trice fran­co-malienne mon­dia­le­ment connue, che­va­lière des Arts et Lettres, ambas­sa­drice du Haut-Com­mis­sa­riat des Nations unies pour les réfu­giés, l’ar­tiste est en effet incar­cé­rée depuis le 10 mars en rai­son d’un man­dat d’ar­rêt euro­péen émis par la jus­tice belge lié à un litige sur la garde de sa fille, dont le père est belge.

Rokia Trao­ré, dont la san­té est fra­gile, a enta­mé une grève de la faim le 13 mars pour deman­der “un pro­cès équi­table et pour que le man­dat d’ar­rêt euro­péen ne soit pas injus­te­ment appli­qué”.

Sans vou­loir nous immis­cer dans une affaire de jus­tice en cours, nous rap­pe­lons que le man­dat d’ar­rêt a été pro­non­cé suite au refus de Rokia Trao­ré de pré­sen­ter sa fille à son père, ce der­nier étant visé par une plainte pour attou­che­ment sexuel sur l’en­fant, au Mali et en France.

Alors que notre pays est actuel­le­ment en proie à une crise sani­taire sans pré­cé­dent et que les pri­sons sont deve­nues des foyers pri­vi­lé­giés du Covid-19, nous deman­dons aux auto­ri­tés fran­çaises, pour des rai­sons huma­ni­taires et médi­cales, la libé­ra­tion immé­diate de Rokia Trao­ré.

Nous nous joi­gnons éga­le­ment aux mou­ve­ments de sou­tien et de soli­da­ri­té à l’é­gard de l’ar­tiste.

Contact :
Pierre-Hen­ri Frap­pat
direction@zonefranche.com
09 70 93 02 50 / 06 75 79 13 61

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche: V
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.