Bel­ka­cem Drif dévoi­le­ra son nou­vel album « Siempre lo mis­mo », à l’occasion de sa sor­tie le 5 février 2021 chez Chez Oime Pro­duc­tion / Inouïe Distribution

Né en Ban­lieue pari­sienne, Bel­ka­cem Drif est le ben­ja­min d’une fra­trie de 12 enfants. Même si la musique a tou­jours été pré­sente au sein de la famille, rien ne le pré­des­ti­nait à deve­nir musi­cien pro­fes­sion­nel. C’est avec ses voi­sins, une famille de musi­ciens d’origine gitane, qu’il s’initie aux per­cus­sions, découvre le fla­men­co et se pas­sionne pour cette musique. Comme il est tur­bu­lent, son ins­ti­tu­teur lui conseille d’intégrer une école de musique où il tra­vaille les per­cus­sions clas­siques. A 16 ans il com­mence à jouer dans les bals le week-end et décide de se consa­crer uni­que­ment à la musique. Il s’inscrit au conser­va­toire du 9e arron­dis­se­ment de Paris, puis sous la baguette de Guy Hayat, il intègre le CIM, où il étu­die l’harmonie Jazz avec Phi­lippe Bau­doin. Il sort diplô­mé de l’école de bat­te­rie Emma­nuel Bour­seault et obtient une licence de musi­co­lo­gie à Paris 8. Bel­ka­cem Drif fait ses pre­miers pas en tant que musi­cien pro­fes­sion­nel en accom­pa­gnant de nom­breux artistes et groupes. Rock ou Bos­sa, Soul ou Jazz, Varié­té dans le sens noble du terme, il goûte toutes les saveurs, les nuances, les réso­nances. Il reste un amou­reux du rythme, des rythmes, d’où qu’ils viennent. De la musique de sa Kaby­lie ori­gi­nelle à ses voyages en Espagne, au Maroc ou encore aux Etats- Unis, de ses ren­contres avec des musi­ciens de tous hori­zons (Anto­nio Lopez, Bra­him Izri, Julio Laks, Alain Jean-Marie, Saïd Mes­naoui et Tra­vis Bür­ki pour ne citer qu’eux), Bel­ka­cem a gar­dé le goût du par­tage, d’une musique géné­reuse, ouverte aux expé­riences et aux mélanges. En un mot : l’ouverture aux autres. SIEMPRE LO MISMO son 2e album ouvre le champ au chant et à de nou­velles ren­contres. Toutes ses com­po­si­tions racontent ce goût pro­fond pour la décou­verte et le métissage.