La tête dans le mur

 |
Clément Oury
Vlad / Inouïe Distribution - Sortie le 13/11/2020

Clé­ment Oury dévoi­le­ra son nou­vel album La tête dans le mur, à l’occasion de sa sor­tie le 13 novembre 2020 chez Vlad / Inouïe Dis­tri­bu­tion (digi­tal / vinyle).

« Quelques sons du quo­ti­dien enre­gis­trés au fil des sai­sons. Des grains de maïs, des fleurs de hou­blon, des noix, des pétales de roses et je com­mence avec
cette valse d’Automne. Puis l’envie de par­ta­ger ces ambiances avec d’autres musi­ciens à qui je pro­pose ces ins­tru­men­ta­tions mini­ma­listes, répé­ti­tives qui com­mencent à prendre forme. » Clé­ment Oury.

Il ne lui aura pas fal­lu beau­coup de temps pour accor­der son vio­lon : pas de pause ni de sou­pir pour Clé­ment Oury qui com­mence son pre­mier cou­plet dans des conser­va­toires (ENM de Beau­vais puis Conser­va­toire du Centre de Paris). La bal­lade se pour­suit en cres­cen­do avec la ren­contre du tuba dans lequel il s’épanouit deux ans au Conser­va­toire Natio­nal de Région de Bou­logne-Billan­court dans la classe d’Arnaud Bou­khi­tine, mais aus­si en ana­lyse, har­mo­nie, musique de chambre, prise de son et orchestre. Après un an d’auditeur libre au CNSM de Lyon dans la classe de Mell Cubert­son, il entre dans la pres­ti­gieuse Uni­ver­si­tat der Kunste de Ber­lin dans la classe de Die­trich Unkrodt où il obtient un pre­mier prix.
A sa por­tée, une large gamme de genres musi­caux dans lequel il apporte sa touche notam­ment dans l’Orchestre Phil­har­mo­nique du dépar­te­ment de l’Oise, le pro­jet Shan­tel & Buco­vi­na Club avec qui il part en tour­née euro­péenne pen­dant 2 ans ou encore dans l’enregistrement de bandes ori­gi­nales dont celle du der­nier film de Tony Gat­lif. Ce par­cours aurait pu se ter­mi­ner en fan­fare, avec Zive­li Orkes­tar avec qui il joue pen­dant 10 ans, mais non, le tem­po est lan­cé et Clé­ment Oury se met à accom­pa­gner dif­fé­rentes for­ma­tions : le qua­tuor Aal­ma Dili, le groupe Soviet Suprem et depuis peu le pro­jet plus élec­tro­nique : Mezerg Orkes­tar.
Ce mul­ti-ins­tru­men­tiste rythme aus­si depuis quelques années, tant en enre­gis­tre­ment qu’en concert, les mélo­dies des jolies voix de The Do, Yael Naïm et depuis peu, Emi­ly Loi­zeau. La par­ti­tion était déjà toute écrite et cela va durer jusqu’à ce que l’idée de don­ner nais­sance à sa propre musique ne sur­vienne. Clé­ment Oury, après une longue période de réflexion finit par faire appel à sa longue expé­rience artis­tique ain­si qu’à son ins­pi­ra­tion pour faire émer­ger un pre­mier album solo reflé­tant les émo­tions de la vie.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.
'),document.contains||document.write(''),window.DOMRect||document.write(''),window.URL&&window.URL.prototype&&window.URLSearchParams||document.write(''),window.FormData&&window.FormData.prototype.keys||document.write(''),Element.prototype.matches&&Element.prototype.closest||document.write('')