#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
13 août 2020
-
Par Festival « Les Suds à Arles »
#50
Playlist de Marie José Justamond (Les Suds à Arles)
#50

« C’est un choix subjectif, mais représentatif de la diversité des origines géographiques des artistes programmés lors de ces 25 éditions, et de leurs différents styles musicaux. »

Marie José Justamond, fondatrice et présidente du festival « SUDS, à ARLES »

 

1. Gacha Empega, Manu Théron, Sam Karpiena, Barbara Hugo - Adieu Paure Carnavas 

«  En 1997 Manu Théron invente les polyphonies occitanes avec Barbara Hugo et Sam Karpiena (Dupain, De la Crau). il créera par la suite Lo Cor de la Plana, Sirventes et Madalena. C’est un beau compagnonnage depuis le début du festival. »

2. Danyèl Waro - Madlinn

« La Réunion, le maloya. Un des plus puissants, des plus émouvants, un des plus grands musiciens vivants. »

3. Warsaw Village Band - In The Forest

« Pologne, programmé en 2005 au Théâtre Antique pour la 10e édition. Ils qualifient eux-même leur musique de « bio techno ». Pour nous c’est aussi une « cavalcade païenne ».

4. Floriceda Faez, Candida Faez - Flor de venganza

« Les deux délicieuses mamies cubaines et leur très beau répertoire. »

5. Pascals - Ribbon Four-Four Time

« une douzaine de musiciens japonais, plus un MC roots et décalé, inspirés par Pascal Comelade. La vidéo est faite aux Suds aux Moments Précieux cour de l’Archevêché, en 2006. »

6. Rocio Marquez - Luz De Luna

« une jeune femme déjà « grande dame » du flamenco, innovatrice, prolifique, apparue lors d’un concert mémorable au Théâtre Antique en 2010. »

7. Le Trio Joubran - Majâz

« D’abord en duo aux Moments Précieux, nous avons suivi et programmé régulièrement les trois frères palestiniens, talentueux. Ils jouaient sur la scène du Théâtre Antique avec Mahmoud Darwich pour son dernier récital en 2008. »

8. Mercedes Peon  - Deixaas

« Programmée aux Suds à plusieurs reprises en formation traditionnelle, ou en solo parfois électro :  puissance et profondeur du chant de la musicienne galicienne. »

9. Speed Caravan - Orgasmocracy

« Mehdi Haddab et Pasco : Oud et basse électrique : la musique du maghreb dans sa forme subversive. »

10. BCUC (Bantu Continua Ururu Consciousness) - Yinde

« Energie, créativité de la musique urbaine de Soweto. »

Festival « Les Suds à Arles »

Marie José Justamond

Fortement impliquée dans le milieu culturel, Marie José Justamond s’est d’abord tournée vers la photographie ; elle a été responsable de la communication des Rencontres Internationales de la Photographie à Arles de 1977 à 1989.

Son ancrage « sudiste » et sa passion pour les cultures du Sud l’ont amenée à travailler en tant qu’attachée de presse, conseillère artistique ou productrice pour des institutions et des associations telles que le Théâtre de Nîmes, la Ville de Nîmes, les Editions Marval… Photographie, tauromachie, flamenco et plus largement musique, ses univers de prédilection s’entrecroisent et c’est tout naturellement qu’elle prend la production exécutive du festival Mosaïque Gitane, à Nîmes puis à Arles, entre 1990 et 1995.

Elle fonde et dirige SUDS, à ARLES depuis sa création en 1996 jusqu’en décembre 2018. Elle en est actuellement la Présidente. Stéphane Krasniewski en est le Directeur.

S’appuyant sur un écrin patrimonial exceptionnel, ce Festival de musiques du monde donne à découvrir le temps d’une semaine en juillet, toutes les cultures. C’est ainsi que SUDS, à ARLES fut la première grande scène française de Goran Bregovic (1999) et a permis de découvrir des artistes encore méconnus en France comme le duo mexicain Rodrigo & Gabriela (2009), la cantaora Rocío Marquez (2010) ou Silvia Perez Cruz (2013). Sans oublier la programmation régulière des artistes des Pays d’Oc, de Bretagne ou du Pays Basque.

Le majestueux Théâtre Antique est aussi le cadre magique pour le spectacle qawwali-flamenco avec Faiz Ali Faiz, Chicuelo et Miguel Poveda (2004) ou des artistes d’envergure internationale comme Enrique Morente (1998), Ravi & Anoushka Shankar (2005), Mahmoud Darwich (2008), Cesaria Evora (1997 et 2009), le Buena Vista Social Club (2015) ou Jordi Savall (accueilli au Musée départemental Arles Antique en 2017).

À l’année et sur le territoire, SUDS à ARLES développe des actions en matière de pratique et de sensibilisation artistiques impliquant des publics spécifiques : habitants des quartiers ou de zone rurale, milieu scolaire, univers carcéral… et développe des productions originales créées à l’international, notamment en Méditerranée. Aller-retour dialectique entre local et universel, singulier et pluriel.

Grâce aux nombreuses collaborations territoriales et/ou internationales : Fondation LUMA, Actes Sud/Le Méjan, les musées départementaux, l’École Nationale Supérieure de la Photographie ; aux réseaux professionnels : Zone Franche, Forum of Worldwide Musics Festivals, à l’occasion du Womex et de Babel Med, des musiques d’ici aux musiques d’ailleurs, Les Suds donnent à découvrir des artistes talentueux, captivants, séduisants le plus grand nombre. C’est ici la musique de l’histoire des peuples qui est exposée, la musique de leurs actualités géopolitiques, et de la diversité des cultures.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.