#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
7 octobre 2019
-
Par Soro Solo
#20
Playlist de Soro Solo
#20

« Sur les deux rives du fleuve Congo, la Rumba est certainement le dénominateur commun de la création musicale…

De génération en génération, les créateurs revisitent ses lignes sculpturales, les fils de ses tissages. La substance originelle se nourrit d’outils, d’épices et de saveurs venues d’ailleurs.

En perpétuel mouvement, les générations se succèdent et veille à ce que la Rumba demeure l’art de la transmission des fondamentaux de nos sociétés et le témoin et l’expression de notre époque.

Chacun de ces musiciens chanteurs - choix subjectif - a à sa manière fait bouger les lignes d’un genre qui coure l’Afrique et le monde depuiiiiis. Et nombreux sont  ceux qui parmi eux attachent un soin particulier à leur esthétique vestimentaire, culture de la Sapologie oblige… »

Soro Solo

Soro Solo
COULIBALY Souleymane Dit Soro Solo Né à Korhogo (Nord Côte‑d’Ivoire)

 

Soro Solo était jusqu’aux événements de 2002 un des journalistes culturels bien connus en Côte d’Ivoire. Il a reçu  par deux fois le prix Union Nationale des Journalistes de Côte-d’Ivoire (UNJCI) qui récompense le meilleur journaliste du pays (prix Ebony, 1993 et 1994).

Son approche pédagogique et sa quinzaine d’heures d’antenne hebdomadaire des années durant ont fait de lui un homme de radio plébiscité dans son pays.

Son émission « le grognon », libre-antenne où les citoyens appelaient pour se plaindre des dysfonctionnements et autres malversations qui sclérosaient les services publics, lui valut une grande estime populaire (cf. portrait dans les pages Médias de Libération, janvier 2000).

Découvreur de talents, Soro Solo a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il réalisa notamment le premier enregistrement d’Amadou et Mariam à Abidjan en 1988.

Il fit partie de ceux qui lancèrent avec enthousiasme la première cassette de Tiken Jah Fakoly (Victoire de la musique 2003) sur les ondes de Radio Côte-d’Ivoire.

De Ray Lema à Salif Keita en passant par Manu Dibango, Toots and the Maytals, Jacques Higelin ou Pierre Akendengué, tous les grands musiciens ayant fait escale à Abidjan sont passés dans son studio.

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.