Africolor part en live : concerts en streaming et Indépendances Cha Cha !

Face aux contraintes sani­taires, le fes­ti­val affirme avec force « on n’éteint pas Afri­co­lor » : « Faut-il être sourd aux artistes qui, sans nous, n’ont pas de voix aux cha­pitres parce que le Covid ne lais­se­rait de place qu’aux conte­nus argen­tés des grands dif­fu­seurs média­tiques ? Nous ne nous y rési­gnons pas. » 

Cette année le fes­ti­val prend la forme de cap­ta­tions de concerts sui­vies d’entretiens avec les artistes, dif­fu­sées en direct et gra­tui­te­ment sur le site d’Africolor, et sur la page face­book d’Aux­Sons. Quelques amé­na­ge­ments dans la pro­gram­ma­tion ont dû être opé­rés : « Les trop grandes formes ne passent pas par la lucarne du live stream. Nous avons deman­dé aux for­ma­tions de res­ser­rer leur effec­tif », pré­cise le direc­teur du fes­ti­val Sébas­tien Lagrave.

  • 14/11 à 21h : Orchestre du Grand Bamako
  • 19/11 à 21h : Sen­ny Camara
  • 21/11 à 21h : Duo
  • 25/11 à 21h : Bal­la­ké Sissoko
  • 26/11 à 21h : Syl­vain Rifflet
  • 28/11 à 21h : Mah Damba

 

Vous pour­rez aus­si décou­vrir le spec­tacle musi­cal Indé­pen­dances Cha Cha, écrit et mis en scène par Vla­di­mir Cagno­la­ri, dif­fu­sé à par­tir de ce soir et chaque mardi.

Indé­pen­dances Cha Cha

En 2020, dix-sept pays d’Afrique fêtent le soixan­tième anni­ver­saire de leur indé­pen­dance. Au Congo, on joua encore une fois l’Indé­pen­dance Cha Cha, le mor­ceau qui célé­brait, le temps d’une danse, l’unité retrou­vée et la liber­té pro­mise. Toute l’Afrique fran­co­phone, en son temps, l’avait adop­té. Mais l’indépendance, qu’est-ce que ça vou­lait dire il y a soixante ans ? Ce spec­tacle revient sur ces années de bas­cu­le­ment, dans la tête et les mots des per­son­na­li­tés qui en furent les emblèmes et qu’on a appe­lés « pères de la Nation ». Indé­pen­dances Cha Cha est une visite dans les cou­loirs du temps, durant laquelle les spec­ta­teurs tra­versent une gale­rie dont les por­traits s’animent en mots et en musique.

Le voyage débute ce soir à 21h avec la Gui­née de Sékou Tou­ré, figure et pays emblé­ma­tiques de ces indé­pen­dances afri­caines. La Gui­née est le pre­mier pays d’Afrique fran­co­phone à acqué­rir l’indépendance en 1958, mais c’est sur­tout le pre­mier pays qui claque la porte aux pro­po­si­tions d’une indé­pen­dance main dans la main avec la France de De Gaulle.  Dans cet épi­sode, Sékou Tou­ré est joué par Emil Abos­so­lo Mbo et Fous­sei­ny Fako­ly Doum­bia l’ac­com­pagne en musique.

  • 17/11 – 21h Indé­pen­dances Cha Cha – Gui­née : Sékou Tou­ré, l’homme qui disait non
  • 24/11 – 21h Indé­pen­dances Cha Cha – Gha­na : Kwma Nkru­mah, l’homme et l’idéal
  • 1/12 – 21h Indé­pen­dances Cha Cha – Séné­gal (Sen­ghor) et Mali (Modi­bo Keita)
  • 8/12 – 21H  Indé­pen­dances Cha Cha – Congo : Lumum­ba, une comète dans le ciel des indépendances
  • 15/12 – 21H Indé­pen­dances Cha Cha – Côte d’Ivoire : Hou­phouët-Boi­gny, pro­phète en son pays ?

Retrou­vez le pro­gramme com­plet sur le site d’Africolor.

 

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.
'),document.contains||document.write(''),window.DOMRect||document.write(''),window.URL&&window.URL.prototype&&window.URLSearchParams||document.write(''),window.FormData&&window.FormData.prototype.keys||document.write(''),Element.prototype.matches&&Element.prototype.closest||document.write('')