#AuxSons est un webmedia collaboratif, militant et solidaire
Kubix Deluxe

Guitar Chant Deluxe Edition

 |
KUBIX
Attik Productions / Baco Music - Sortie le 18/11/2022

En aout 2022, vers Saint-Malo, Kubix ouvrait la soirée reggae de la décennie en France, celle dont on parlera longtemps et dont se souviendront les 9 000 spectateurs. Une célébration de la musique au plus haut niveau. La présence de notre homme et son band sur cette scène où se sont ensuite succédés (pour la première fois) les légendaires Alpha Blondy et Burning Spear dépasse le symbolique. Et l’on peut se réjouir que les qualités de son premier album Guitar Chant aient été reconnues aussi bien par les professionnels (une nomination en tant que meilleur album instrumental aux International Reggae and World Music Awards en 2021) que les médias (y compris dans le jazz !) et les auditeurs, qui ont transformé un succès d’estime en succès commercial, à son échelle. Soyons clairs : réussir un tel coup, faire à ce point l’unanimité relève de l’exception.

Lors de l’élaboration de Guitar Chant, il était exclu pour lui d’intégrer des voix. Ce n’était pas le concept : ce qu’il entendait et voulait matérialiser, c’était un dialogue instrumental.Les mises en garde des uns et des autres sur un tel projet ont été nombreuses, mais il les a reçues comme « des tirs à côté de la cible », rigole-t-il.

En revanche, puisque ces morceaux ont désormais eu une première vie sur Guitar Chant depuis fin 2020, et visiblement fait leurs preuves étant donné que toute la production de supports physiques a été écoulée, pourquoi ne pas leur donner une deuxième vie lors d’une réédition ? Aujourd’hui, leur transformation en chansons fait sens, d’un point de vue artistique. D’ailleurs, comment ne pas relever au passage que notre musicien, à nouveau, s’amuse avec les codes : du vocal à l’instrumental, il n’y a qu’un pas, qu’ils sont nombreux à avoir fait, en particulier dans le reggae. Mais dans le sens inverse, la démarche est sinon inédite, du moins inhabituelle ! N’allez donc pas croire que ces éditions Deluxe et vinyle que vous vous apprêtez à écouter s’apparentent à un prolongement à but commercial, une suite augmentée de bonus trouvés dans les rebuts. Si Kubix est un musicien généreux, qui dégage cette impression de facilité propre aux virtuoses, il a aussi une sacrée notion de l’exigence !

Une fois acté le principe de confier ses titres à des artistes qui y ajouteront des mots et leurs voix, restait encore à savoir qui, et quelles compos. Tout de suite, des noms se sont imposés : ceux qui ont croisé sa carrière, ceux qu’il accompagne encore. Bref, ceux avec qui le résultat sera cohérent, quels que soient leurs univers respectifs. Est-il nécessaire de préciser que les intéressés ne se sont pas fait prier pour accepter ? La liste ?

Il y a d’abord Ben (l’Oncle Soul), qui s’est emparé de Deep Eyes pour en faire Mysterious Girl. “Il y avait un côté blues”, justifie Kubix, qui savait que son invité serait à l’aise. Peut-être avait-il en tête cette splendide version de Gonna Get You de Bob Marley que Ben avait livrée lors du prime time télé ‘One Love One Bob’, pour laquelle notre homme avait monté et dirigé un incroyable backing band ad hoc.

Pour Mo” Kalamity, la reggaewoman française d’origine capverdienne qu’il accompagne de longue date en live, Kubix avait réservé Mix Up, un classique jamaïcain des années 70 signé par les Gladiators. Sur cette interprétation qui conjugue libertés et fidélité à la version originale, la trentenaire est rejointe aux chœurs par… Clinton Fearon, membre fondateur du trio des Gladiators, qui n’a jamais caché son admiration pour Kubix.

Autre invité, Harrison Stafford, chanteur du groupe américain Groundation connu pour avoir transcendé les codes du reggae. Sur Cool Under Pressure, il revisite de fond en comble Still Standing, ajoutant ici des chœurs, jouant là avec des breaks de batterie. Un investissement sans limite à la mesure du personnage, passionné. Deux duos mixtes complètent cette belle équipe : le Sénégalais Meta Dia, installé à New York et avec qui Kubix collabore sur scène comme en studio, partage le micro sur Soon I Will Be There avec une autre Sénégalo-Américaine, la chanteuse Marième. Enfin, Mirna, dont le récent premier EP a été produit par Kubix, retrouve le toaster jamaïcain Rev. Tishion pour nous embarquer sur About My World, exploitant là aussi parfaitement le potentiel du morceau original pour en faire une chanson. N’était-ce pas justement l’intention initiale ? CQFD.

Ecoutez/ commandez : https://​bacoshop​.fr/​p​r​o​d​u​i​t​/​k​u​b​i​x​-​g​u​i​t​a​r​-​c​h​a​nt/

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles du webmédia #AuxSons par Zone Franche:
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.